La procréation : gamètes,fertilite, fecondation, nidation

La procréation

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer


La procréation

Comme l'indique le titre, le but étant d'aborder le processus biologique de la procréation, les éléments affectifs et psychologiques liés au couple, bien que considérés comme primordiaux, ne seront pas abordés.

Pour procréer, la succession de plusieurs évènements est nécessaire :

Ce symbole vous signalera la présence d'une animation correspondant au chapitre
...ne le manquez pas !
   
 

1 - La fabrication des gamètes

Les gamètes sont nos cellules reproductrices, chez l'homme ce sont les spermatozoïdes, chez la femme ce sont les ovocytes. La première étape est que ces deux gamètes soient présents.

Chez l'homme, la fabrication des spermatozoïdes commence à l'adolescence et se poursuit toute la vie. Cette fabrication se déroule dans les tubes séminifères des testicules à partir de cellules souches, elle dure 74 jours. A l'issue de ces 74 jours les spermatozoïdes sont prêts, ils contiennent leur matériel génétique soit 23 chromosomes, par contre, ils ne possèdent pas encore toute leur mobilité ni tout leur pouvoir fécondant. iii

Contrôle de l'activité testiculaire

La spermatogénèse

Entre deux éjaculations, ils seront stockés dans l'épididyme et c'est là, dans leur lieu de stockage qu'ils acquerront leur pleine maturité.

Lors d'un éjaculat, une petite partie constitue les spermatozoïdes, la majeure partie est constituée du plasma séminal et du liquide séminal sécrétés par la prostate.

Voir aussi l'appareil génital masculin :

vue de face :

vue de profil :

Chez la femme, un stock d'ovocytes est constitué au cours de la vie intra-utérine. Leur nombre maximum est de 7 millions et est atteint au cours du 3 ème trimestre de la grossesse. A partir de ce stade, leur nombre décroît pour n'en rester que quelques milliers juste avant la ménopause. Dans les ovaires, les ovocytes sont entourés de cellules folliculaires qui se transforment également pour former un follicule.
De la puberté à la ménopause, au cours de chaque cycle, un follicule mature se rompt et libère un ovocyte.

Voir le cycle de l'ovaire

Voir aussi l'appareil génétinal féminin :

vue de face :

vue de profil :

2 - La période de fertilité

Il faut que le rapport ait lieu dans une période fertile, à savoir celle précédant l'ovulation.

Le cycle ovarien est ponctué de trois phases :

Voir le cycle de l'ovaire

•  La phase folliculaire : du premier jour des règles à la veille de l'ovulation. Durant cette période, l'hypophyse (petite cellule du cerveau) envoie un signal aux ovaires afin qu'ils sécrètent certaines hormones nécessaires à la maturation du follicule et à la bonne qualité de la glaire cervicale (claire, épaisse et collante). A ce stade la température corporelle est inférieure à 37°.
Voir l'évolution du taux d'hormones hypophysaires et ovariennes au cours du cycle

•  L'ovulation : le follicule mâture se rompt et libère l'ovocyte. Sa durée de vie n'excède pas 24h. La température fait un pic et devient supérieure à 37°.

•  La phase lutéale : c'est pendant cette phase que des hormones sont sécrétées en vue de permettre une éventuelle nidation, en vue d'une grossesse. La température reste supérieure à 37° en plateau.

Une chute de la température sera observée en fin de phase la veille de vos règles ; et déjà un autre cycle se met en route. Si la température reste élevée (>37°) plus de 14 jours, un test de grossesse pourra confirmer une grossesse.

Voir le cycle des températures :

Nous nous plaçons donc dans le contexte d'un rapport sexuel non protégé en période fertile (environ au 14 ème jour du cycle, mais cette date est variable d'une femme à l'autre).

Les 200 à 300 millions de spermatozoïdes sont déposés au fond du vagin. Ils vont s'accrocher à la glaire cervicale, s'en nourrir et monter dans le canal cervical de l'utérus. Les quelques spermatozoïdes qui seront arrivés dans la trompe auront acquis leur pouvoir fécondant lors de leur traversée dans la cavité utérine. Ils seront attirés par l'ampoule de la trompe où se trouve l'ovocyte.


3 - La rencontre

De la fécondation à la nidation

Dans la trompe, les spermatozoïdes les plus vaillants traversent la première paroi de cellules entourant l'ovocyte et viennent adhérer à la seconde barrière cellulaire : la zone pellucide. Se passe un échange réactionnel au niveau de la tête de certains spermatozoïdes, permettant au plus vivace de fusionner avec la membrane de l'ovocyte et de la pénétrer. Il y a "rencontre".

Dès cette rencontre les caractéristiques chromosomiques de l'œuf sont déterminées.

L'oeuf constitué commence alors sa différenciation et se divise : d'abord en deux cellules, puis 4, puis 8, etc.



4 - La segmentation

Les cellules se divisent. Au troisième jour après la fécondation, l'embryon apparaît comme un amas dense de cellules de petite taille. Il a déjà cheminé dans les trompes en direction de l'utérus.

A partir du 4 ème -5 ème jour, l'œuf porte le nom de Morula (petite mûre) en raison de sa forme et du grand nombre de cellules qui le constitue. Il arrive dans la cavité utérine.

A partir du 5 ème -6 ème jour, les cellules commencent à se différencier pour former un blastocyste. Les cellules en périphérie forment le trophoblaste qui est à l'origine des annexes embryonnaires : placenta, membranes.

Le centre de l'?uf se détermine progressivement en formant une cavité remplie de liquide et le reste des cellules embryonnaires se concentrent pour former le bouton embryonnaire.

5 - La nidation

Six jours après la fécondation l'œuf se sépare de sa membrane pellucide, le blastocyste sort et les cellules du trophoblaste qui sont à sa surface vont entrer en contact avec la paroi de l'utérus ou endomètre. Ces cellules vont alors se multiplier et s'incruster en profondeur dans l'endomètre, ceci permettant de mettre en place les échanges indispensables entre la mère et l'enfant.

Le processus est le même que dans le cas qu'une greffe, puisque la moitié du patrimoine génétique de l'embryon est différent de celui de la mère. Il ne peut donc réussir que grâce à l'action "anti-rejet" du trophoblaste.

Cette implantation se fait aux alentours du 21 ème jour du cycle, lorsque la muqueuse a reçu les stimulations hormonales idéales, essentiellement par les oestrogènes puis par la progestérone.

A la fin de la troisième semaine après la fécondation, l'oeuf mesure 2 millimètres et un cœur embryonnaire assure la circulation sanguine primitive. Les battements peuvent être détectés lors d'une échographie, et attestent de la présence d'une grossesse évolutive.




Partagez cette page
Reddit! Del.icio.us! Mixx! Free and Open Source Software News Google! Live! Facebook! StumbleUpon! TwitThis Joomla Free PHP
Don d'ovocyte | Fécondation in vitro | Don de sperme | Don d'embryon | Gestation pour autrui